Table ronde ROSP, avec la participation de Nextep !

« Réforme des modes de rémunération des soins en ville : les prémices du Big Bang ou l’Illusion du Changement »

Au mois de juin, Nextep a eu le plaisir de participer à l’organisation de la Table ronde ROSP 2019 sur l’évolution des modes de rémunération des professionnels de santé !

Une initiative d’Alain Coulomb et avec le soutien institutionnel du laboratoire Pfizer, engagés depuis plus de 7 ans dans la réflexion sur les leviers d’amélioration et d’efficience du système de santé.

Nous remercions l’ensemble des orateurs pour leurs contributions riches et pertinentes lors de ce débat qui a permis de présenter de nouvelles pistes concrètes repositionnant la Rémunération sur Objectif de Santé Publique (ROSP) comme un vecteur d’amélioration de la qualité et de l’efficience des soins.

sous condition d’une évolution et d’une diversification du dispositif, les conclusions de ce débat sont très enthousiasmantes pour l’avenir de la ROSP :

-La ROSP, déjà existante, doit devenir un point d’appui permettant de proposer le développement de nouveaux modes de rémunération des acteurs de la santé, elle pourrait s’appuyer sur des indicateurs définis par les patients. la Haute autorité de santé devrait travailler avec Jean Marc Aubert sur ce point.

-C’est un bon outil qui doit évoluer afin de mieux rémunérer les parcours de soins , il serait judicieux de l’articuler avec le DMP, afin d’automatiser le remplissage des indicateurs

-Il faut apporter une information plus claire et de qualité aux médecins afin qu’ils comprennent l’évolution des indicateurs et l’intérêt que pourrait représenter la ROSP dans leur pratique

-Enfin, dans le cadre des nouvelles missions du pharmacien, avec en fond l’évolution des marges et le développement des honoraires de dispensation, la ROSP pourrait devenir le garant d’une qualité des prestations en officine.